mardi , 23 octobre 2018
Accueil » Guide » 24 règles d’or pour les Blogueurs et le marketing sur les Réseaux Sociaux

24 règles d’or pour les Blogueurs et le marketing sur les Réseaux Sociaux

Quels types de règles de marketing peuvent être appliqués sur toutes les grandes plateformes de réseaux sociaux, mêmes si elles ont chacune leur propre environnement ou chaque année, elles subissent des mises à jour ?

Très bonne question.

Ce guide essaye d’y répondre en proposant une liste des règles de marketing social les plus importantes, à déployer dans votre stratégie.

En générale, le marketing sur les medias sociaux, c’est interagir avec les personnes. Le facteur humain est toujours en première place. Rappelez-vous en.

Dans ce guide, les plateformes considérées sont :

  • Facebook
  • Google+
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • SnapChat

Mais vous pouvez toujours étendre l’application de ces règles sur les autres réseaux sociaux, depuis Ello à DeviantART.

Bonne chance !

Règles essentielles : Ce qui est efficace dans le marketing sur les médias sociaux

Il y a des “règles” de marketing, qui fonctionnent sur tous les médias sociaux, et par extension, même avec les autres canaux que vous utilisez, tels que les forums, les chatrooms, ou les listes de diffusion.

Il y également certaines règles qui sont propres à une plateforme, et ne peuvent pas (ou seraient très difficile à) s’appliquer à tous les médias que vous utilisez pour votre stratégie marketing.

Les ’24 règles’ dans ce guide essaient de collecter les stratégies ainsi que l’esprit qui sont efficaces sur tous les principaux réseaux sociaux. Mais il se peut que toutes les règles ne puissent être parfaitement applicables. Nous allons donc indiquer après chaque règle les réseaux auxquels elle s’applique.

Règle n°1 : avoir un Plan

C’est la base de toute stratégie sur les médias sociaux: connaître votre niche et votre audience, réfléchir sur ce que vous allez utiliser sur le réseau social pour atteindre votre objectif. Créez après votre compte.

Cela semble évident, mais ce n’est pas toujours le cas. Ce n’est que le point de départ de votre plan marketing sur les médias sociaux, mais que vous ne pouvez structurer qu’après avoir clairement défini ce que vous voulez faire ainsi que votre audience.

Etudiez votre public cible

Qui sont-ils ? Qu’est-ce qui n’est pas déjà disponible ailleurs mais qu’ils ont besoin ? Quelles offres vous proposez pour améliorer ou faciliter leur vie, leur travail ou leur passe-temps ?

En un mot, avant de créer un compte sur un réseau social, les points suivants doivent-être clairs :

  • Votre niche
  • Votre public cible
  • Votre portée
  • Votre objectif (y compris le retour que vous attendez sur votre investissement)

C’est toujours valable pour tous les réseaux sociaux, du plus professionnel Linkedin au SnapChat jeune et éphémère.

Cependant, en considérant la nature de l’environnement SnapChat, il est mieux de créer des plans à court terme basés sur des événements qui se déroulent dans une semaine donnée, et se concentrer après sur l’engagement (voir la 7ème règle de ce guide).

Les medias sociaux sont une mine d’or, mais pas un dépotoir pour les backlink  et les promotions gratuites.  Le dialogue est important dans les plateformes, alors ne vous concentrez pas seulement sur votre propre voix, mais écoutez également les voix de vos followers et d’autres experts qui sont sur le réseau.

Trouvez des discussions et des publications qui inciteraient les utilisateurs à parler de votre marque.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter 

Règle n°2 : créez des liens

Les relations sont le cœur de tout effort marketing sur les medias sociaux. Il vous est indispensable de passer beaucoup de temps à parler aux gens pour créer une présence positive.

En développant des relations, il est possible que vous créiez un réseau autour de votre nom et de votre entreprise.

Cela fonctionne avec toutes les plateformes de réseaux sociaux, et cela se résume à:

  • Se concentrer sur le développement des relations avec les utilisateurs qui sont dans la même niche avant d’essayer de générer du trafic en se servant d’une promotion
  • S’engager avec les autres sur leur contenu avant de partager le vôtre
  • Déployer votre expertise pour aider tous ceux qui ont en besoin ou qui ont des questions

Collaborer, c’est la force motrice pour accroître votre réseau. Renseignez-vous auprès des influenceurs qui ont les capacités dont vous recherchez. Par exemple, si vous vendez du maquillage, trouvez les blogueurs et les Youtubeurs qui peuvent être intéressés à sponsoriser votre produit ou vous interviewer.

Mais ne vous contentez pas uniquement des grands influenceurs dans votre niche. Cultivez des liens avec des petits noms ayant de la valeur, de l’expertise, des qualités humaines, et qui sont prêt à entrer en contact et à collaborer.

L’engagement est la clé de toute plateforme sociale. Plus vous vous engagez avec votre public en élaborant des relations positives, plus ils seront disposés à partager votre contenu (et pas que sur un seul réseau social).

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter

Règle n°3 : messages privé/chats

Avant de promouvoir votre contenu et d’envoyer les invitations à vos nouveaux contacts, vous pouvez utiliser la fonction chat et le système de messagerie fournis par les plateformes de réseaux sociaux et créer un lien personnel avec vos relations (voir règle n°1).

La meilleure approche est de vous présenter, ensuite de poser quelques questions leur concernant, mais pas sur ce que vous pouvez faire pour eux. Ce dernier peut ressembler à un pitch pour vos services, alors que cherchez juste à créer un lien pour en savoir plus sur vos interlocuteurs.

Montrez un réel intérêt, posez des questions, gagnez leur confiance.

Vous pouvez, par exemple, partager votre avis sur un sujet intéressant dans leur profil ou demander sur quoi ils ont travaillé.

La personne développera un intérêt pour vous, et commencera à son tour à poser des questions sur votre activité. Alors, dites un peu plus sur votre entreprise pour susciter son intérêt. Il ne sera pas forcément intéressé par vos services, mais il peut parler de vous à d’autres personnes (bouche à oreille) et devenir un fan.

Comment faire ?

Sur LinkedIn, InMail vous sera utile pour rester en contact avec des personnes extérieures à votre réseau. Il est important que vous soyez extrêmement sélectif en ce qui concerne le profil que vous ciblez, pour éviter que votre message ne soit considéré comme spam (et que vous perdiez  également votre temps).

Sur Google+, vous pouvez utiliser Hangouts afin de rejoindre des chats et des webinars, et créer les vôtres. Gagnez en renommée et participez. Ce sera encore plus efficace que de perdre beaucoup de temps et d’efforts pour créer votre propre webinar.

Twitter, pour sa part, fournit des messages privés (les Directs Messages ou DM) pour des conversations individuelles ou en groupe, qui ne sont plus soumises aux limites de 140 caractères des tweets. Ce changement a été introduit par Twitter en 2016. C’est très avantageux pour le marketing, car vous pouvez tenir des conversations plus riches (ajout d’images, GIF et d’emojis à vos messages) mais aussi activer les notifications push.

S’applique sur :

LinkedIn, Facebook, Twitter, Google+ (Hangouts), Pinterest

Règle n°4 : un contenu visuel

Notre siècle en a encore plus besoin. Un contenu visuel (statistique, infographies, …) est plus pertinent qu’un support textuel, plus abstrait.

Notre cerveau n’a besoin que de quelques 150ms pour traiter un symbole et 100ms de plus pour y attacher du sens

Les médias sociaux vous offrent l’opportunité d’ajouter beaucoup d’information visuelle. Par exemple, les images d’une marque sur Instagram peuvent potentiellement devenir virales et peuvent gagner un maximum d’engagements. Sur un simple réseau comme Google+, vous pourrez doubler votre taux de clics et vos engagements grâce à des images.

Instagram, Pinterest et SnapChat sont les plateformes les plus orientées vers des contenus visuels, mais ne sous-estimez en aucun cas le potentiel des contenus visuels dans les autres grands réseaux sociaux. Par exemple, Twitter vous permet d’utiliser des images et des infographies de qualités pour inciter vos abonnés à cliquer sur le lien contenu dans le tweet, où ils peuvent lire plus de détails sur le sujet (encore mieux si vous mettez la même image dans la publication, cela engendre la continuité).

Et cela ne concerne pas que le contenu: choisissez une photo de profil aussi convivial que professionnelle (pour faire de l’effet et d’inspirer la confiance, SnapChatnt que c’est la première chose que les gens vont voir sur votre profil) et le logo de votre page doit être visuellement attrayant pour votre public cible (par exemple, des chats pour attirer les amateurs de chats).

Faites que vos articles de blog s’adaptent à Pinterest. Grâce à Canva ou d’autres logiciels de retouche d’image, créez des en-têtes d’image pour vos articles en répondant aux critères sur la taille des images sur Pinterest.

Pinterest est également le meilleur endroit pour publier vos infographies (Pinterest est doté d’un cadre naturel) et des fiches visuelles sur des sujets pertinents sur votre niche.

Un tableau Pinterest nommé “Infographies”

Les fiches peuvent également être utilisées efficacement sur Instagram et Facebook, et elles peuvent être d’une grande aide pour conduire des questions/réponses basées sur des images, introduire des idées et connaitre les avis des followers, annoncer un nouveau produit ou service.

Si la plateforme vous permet un upload de fichiers (comme avec chaque expérience professionnelle sur LinkedIn) ajoutez des graphiques, des infographies et des images qui sont pertinentes à vos yeux.

Enfin, n’oubliez pas d’utiliser la même image principale pour la même publication sur tous les réseaux sociaux, pour que cela puisse être facilement reconnaissable. Assurez-vous que les images et vidéos que vous ajoutez à vos publications soient associées à votre marque. Ce sera plus efficace. Cela est particulièrement valable sur Instagram, où vous ne pouvez utiliser de liens directs sur les publications. Il vous est donc essentiel de mettre des URL, des noms de marque et des appels à l’action à vos infographies.

N’oubliez pas de profiter de vos autres réseaux sociaux pour partager et rediffuser vos images et vidéos Instagram. Vous allez pouvoir ajouter des liens directs sur vos autres canaux, et vous allez booster ainsi votre visibilité et vous gagnerez plus de conversions pour votre contenu.

Vous aurez plus de détails sur le contenu visuel, dans la règle n°11, qui traite l’intégration de vidéos dans votre plan de marketing sur les médias sociaux.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter

Règle n°5 : titre ou descriptif attrayant

C’est sûr que vous voulez attirer l’attention des bonnes personnes, et donner une image précise de vous-même, de votre activité et de vos motivations. A part votre photo de profil, le titre que vous utilisez et/ou votre biographie sont les premières choses que les utilisateurs verront sur votre profil, et comme vous le savez, les premières impressions comptent.

En même temps, vous voulez éviter toutes formules servant à appâter les utilisateurs, et aller droit au but. De quoi s’agit-il ? Qu’avez-vous à offrir ?

Primez sur ce que vous faites, au lieu de ce que vous êtes : une personne clique parce que quelque chose l’intéresse sur votre page. Les gens sont curieux de savoir ce que vous pourrez  faire pour eux.

Sur les plateformes comme Twitter et Instagram, où chaque caractère compte, assurez-vous que votre activité soit énoncée dans votre biographie (Quel est votre domaine ? Qui voulez-vous aider ? Comment ?

Exemple : Profil Twitter avec des phrases concises et un bon usage des hashtags

 

Exemple : Un profil Instagram avec bonne usage des appels à l’action

C’est la première étape pour prendre position en tant que leader d’opinion dans votre niche ou votre secteur sur les médias sociaux. Vous aimerez être la personne à s’adresser quand les choses se compliquent.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, Twitter

Règle n°6 : profil convivial

Vous voulez mettre dans votre profil quelque chose de personnel. La personne qui va le lire voudra connaître votre voix et votre état d’esprit.

Utilisez la première personne et un registre de langue conversationnel : ainsi, vous aurez l’air d’un humain. Les lecteurs auront l’impression d’écouter une vraie personne qui se présente d’une façon amicale.

Comment faire ?

Sur Facebook, votre profil personnel est un atout important, car il vous servira de porte d’entrée pour trouver les personnes avec lesquelles vous voulez établir une relation et vous engager, ou encore pour accéder à des groupes de niche (les administrateurs vont souvent vérifier votre profil pour savoir qui vous êtes et qu’est-ce que vous faites).

Sur Instagram, Twitter et Pinterest, SnapChatnt l’absence de profil et le nombre limité de caractères pour votre descriptif, quelques mots-clés sur ce qui vous êtes et votre vision fera l’affaire.

Gardez à l’esprit que c’est un outil de vente mais pas une autobiographie. Votre but est d’impressionner et d’inspirer assez pour obtenir plus de followers potentiels, prêts à  s’engager, aimer et acheter.

Sur Twitter, il vous est possible d’y parvenir en ajoutant un Tweet qui vient avec votre descriptif.

Exemple : Un profil garantissant une impression instantanée grâce à un descriptif concis et une photo de couverture

Dernier point, non le moins important: Si un profil comporte plusieurs champs à remplir, remplissez autant de champs que vous le pouvez (au dépend de votre vision en ce qui concerne la protection de la vie privée).

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, Twitter

Règle n°7 : engagement (commentaires, réponses, événements)

Classement des réseaux sociaux selon le nombre d’utilisateurs, Janvier 2017 (en millions)

Tous les réseaux sociaux autorisent  les commentaires, et les commentaires sont la meilleure des façons pour créer une communauté autour de votre contenu. Vous pouvez également vous faire connaitre quand vous commentez sur leur contenu pour partager votre opinion.

Ainsi, ce sera un moyen pour vous de développer une audience, et de générer un trafic de qualité.

Posez des questions dans vos publications pour encourager les utilisateurs à poster des commentaires, et à écrire activement des commentaires sur les contenus des autres utilisateurs. Optez pour des commentaires réfléchis, au lieu de ces « C’est bien ! » courts et sans significations.

Le saviez-vous ? Google+ masque par défaut les commentaires de mauvaises qualités. Vous ne voulez pas que cela vous arrive. En plus, il est plus probable que les personnes qui apprécient votre point de vue vous suivent de suite.

S’engager est d’autant plus essentiel sur une plateforme comme SnapChat, où le contenu ne s’affichera que pendant une durée très courte, si courte qu’il est impossible de planifier comme sur les autres médias sociaux. Donc, il est primordial de rester disponible pour interagir rapidement aux différents avis des utilisateurs. En d’autres termes, soyez réactifs au lieu d’être proactifs, et divertissez votre public.

Comment faire ?

Consacrez au moins 20 minutes par jour, pour lire et répondre aux questions les plus pertinentes de votre public et à leurs commentaires. Il est vrai que les médias sociaux ne sont pas conçus comme un système de billetterie, mais vous pouvez les utiliser comme tels, surtout Twitter, pour pouvoir gérer facilement les tweets sous forme de question/réponses et rediriger facilement les utilisateurs vers les ressources disponibles.

Assurez-vous que vos abonnés sachent qu’il leurs est possible de bénéficier de l’aide via vos compte sur les réseaux sociaux en cas d’urgence, ou lorsque vous n’aurez pas accès à vos emails.

Sur Facebook ou Google+, vous pouvez créer un événement autour de toutes nouvelles choses dans votre entreprise auxquelles vous aimeriez associer vos fans et vos amis. Vous pouvez en créer un dans votre groupe, votre page, ou à partir de votre profil. Sachez quand même que les événements publiés dans les pages et les groupes auront plus de portée, surtout si les nombres (fans et membres) atteignent les milliers.

Partagez l’événement sur votre page d’entreprise, et faites-en la promotion sur votre blog, pour gagner plus en visibilité.

Répondez également aux notifications, dès que vous pouvez, quand vous êtes en ligne. Cela ne veut pas dire que vous devriez toujours être présents. Vos fans, vos contacts, et les membres de votre groupe seront toujours avisés lorsque vous répondrez à leurs commentaires, alors ne vous inquiétez pas trop en ce qui concerne votre emploi du temps sur les réseaux sociaux.

Note: N’achetez pas des abonnés. Cela va amoindrir la confiance des utilisateurs, et ce sera encore plus difficile à remédier. Une sensibilisation ciblée est mieux, car c’est plus sûr.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter

Règle n°8 : soyez généreux

Etre généreux peut se faire sous plusieurs formes.

Sur LinkedIn, vous serez généreux à un professionnel que vous savez compétent dans un domaine en le recommandant ou en l’appuyant.

Sur Facebook, cela peut se faire en partageant ou en identifiant vos amis sur une publication frappante partagée depuis votre page.

Sur SnapChat, il s’agit de partager des stories authentiques (concernant les valeurs principales de votre marque) pour apporter un changement positif et inspirer les jeunes utilisateurs de cette plateforme.

D’autres actions similaires peuvent se faire sur les principales plateformes sociales.

Vous êtes le propriétaire d’une entreprise, ou un marketeur ou un blogueur, alors vous pouvez contribuer à faire la différence, ce qui signifie créer une image positive de vous-même et de votre marque dans l’esprit des gens.

Bref, il suffit que vous soyez humain.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter

Règle n°9 : publiez un excellent contenu

Cela se traduit par un contenu précieux. Le mot « précieux » peut avoir des significations différentes selon le public.

Vous êtes celui qui connait le mieux votre public. Vous savez ce que vos lecteurs, utilisateurs,  ou clients ont besoin. Vous avez donc pour mission de les aider à atteindre leurs objectifs grâce à votre entreprise ou votre blog.

Vos publications sur les réseaux sociaux doivent refléter cette mission, et peu importe le nombre de caractères que vous êtes autorisés à utiliser, faites-le au mieux que vous puissiez.

Sur SnapChat, c’est un peu délicat de publier un “bon contenu” en raison du fonctionnement de la plateforme : les messages sont éphémères, ils disparaissent après 24 heures et aucun historique n’est accessible après.

Pour y remédier, optez pour des publications authentiques au lieu des publications soigneusement élaborés. Vous pouvez ainsi profiter des opportunités de promotion croisée entre tous vos réseaux. En plus, l’urgence doit se sentir dans vos appels à l’action, pour que les utilisateurs se sentent obligés à agir dès maintenant, avant qu’ils n’aient plus cette opportunité.

En d’autres termes, parce que le contenu n’est que temporaire sur SnapChat, vous ne disposez que d’une minute ou moins pour que votre contenu soit mémorisé et puisse déclencher l’action de l’utilisateur. Vos publications doivent donc être quelque chose que les utilisateurs ne peuvent rater, courtes, captivantes, et pertinentes.

Cependant, les publications sur les réseaux sociaux ne sont pas toujours axées sur le marketing, les plateformes comme LinkedIn et Twitter offrent également deux grandes opportunités pour publier votre contenu :

  • La plateforme de publication propre à LinkedIn (Pulse)
  • La plateforme Medium de Twitter

Publier (ou publier par intermédiaire) vos publications sur ces deux plateformes peut vous aider à créer une renommée si vous publiez un contenu que votre réseau souhaite (et doit) voir.

Mais vous ne pouvez pas vous permettre d’être une piètre personne si vous voulez utiliser les plateformes pour un contenu marketing : votre publication doit être de bonne qualité (autant que ce que vous mettez dans votre blog) et  doit répondre aux points sensibles de votre public cible.

Comment faire ?

Prenez le temps de choisir l’image parfait et écrivez le titre parfait pour votre publication. Vous voulez que vos publications sur Pulse ou sur Medium soient aussi attrayantes que vos articles de blog, utiles pour votre industrie ou votre niche, et partageables, mais juste plus courtes.

Vous allez ainsi gagner en visibilité et en renommée, en particulier sur LinkedIn. En effet, si vous publiez régulièrement, vous allez engager votre réseau et leurs réseaux étendus (qui verront votre publication dans leurs mises à jour). Ce qui veut dire que vous aurez plus visite sur votre profil, de relations et d’engagements dans les commentaires.

N’oubliez pas que vos publications sur Pulse a pour but de promouvoir le contenu de votre blog, pas seulement pour partager des informations sur l’industrie avec la communauté LinkedIn. En fin de compte, vous voulez stimuler l’engagement la fois sur votre profil et votre blog.

Essayez de ne pas dédaigner le contenu controversé sur toutes les plateformes (sauf si vous avez de bonnes raisons). N’importe quelle niche vient avec des bonnes et mauvaises personnes, qui sont toutes nécessaires pour garder les choses en vie. Alors, faites partie du débat et exprimez votre position, en discutant à fond, même si vos abonnés seront d’abord chauffés. Ils finiront par se calmer et toutes les personnes impliquées repartiront avec une meilleure connaissance sur le sujet.

Les jours thématiques (par exemple, la Journée Internationale de la paix sur Facebook) sont également intéressants, car vos publications sont sûres de déclencher au moins un certain engagement de la part de vos abonnés.

Bref, votre contenu devrait produire une interaction et déclencher une discussion perspicace.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn (Pulse), Pinterest, Twitter (Medium)

Règle n°10 : incitez de façon pertinente

Sur Instagram, Pinterest et SnapChat, il est facile de présenter un nouveau produit ou service à vos abonnés, puis publier une date de lancement. Sur Twitter, si vous utilisez un produit ou un service pour gagner des inscriptions aux newsletters, tweeter le régulièrement (par exemple, tous les mois).

En outre, c’est une bonne idée d’offrir un accès et un contenu exclusifs à vos abonnés sur un canal social spécifique. Les utilisateurs ne peuvent obtenir que des cadeaux Facebook et Instagram uniquement via votre page Facebook et votre compte Instagram, et non ailleurs.

C’est une stratégie qui permet également de répartir vos abonnés sur les différents canaux sociaux que vous gérez et d’augmenter le nombre et l’engagement par canal. Les jeu-concours annuelles de NameCheap semblent fonctionner pour cette société, qui offre des domaines, des services ou même de l’argent ou des coupons spéciaux aux gagnants du jeu-concours.

Rappelez-vous de spécifier les incitations selon le public: par exemple, étant donné que les utilisateurs de SnapChat sont entre 28 et 24 ans, il est évident d’offrir des cadeaux pour collégiens, mais pas des plans de retraite.

En règle générale, n’oubliez pas que le meilleur moyen de convaincre les utilisateurs de l’importance de votre contenu, c’est de créer l’originalité pour susciter l’intérêt et convaincre les « fans » de rejoindre votre communauté.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter

Règle n°11 : intégrer des vidéos

Quand il s’agit de contenu, ne vous contentez pas de vos articles de blog et de vos médias écrits. Les vidéos constituent également un puissant outil marketing.

90% des utilisateurs sont convaincus que les vidéos sont nécessaires avant de se fixer sur un choix

Instagram vous permet d’enregistrer et de partager des clips vidéo de 60 secondes, alors vous pouvez donnez un aperçu de ce que vous faites à vos abonnés.

Facebook est doté d’une fonctionnalité permettant de mettre des vidéos sur les profils et les pages, et de diffuser des vidéos en direct pour vos abonnés. SnapChat fournit également une option de diffusion en direct.

Utilisez la diffusion en direct pour développer la confiance accordée à une marque, est une bonne stratégie sur SnapChat et Facebook.

Sur SnapChat, vous pouvez retransmettre en direct ce qui se passe dans vos locaux, et ainsi, les spectateurs vont  savoir comment vous faites les choses. Leur lien avec votre marque et les membres de votre équipe sera d’un niveau plus personnel. Cela va booster la confiance.

Google+ est également intégré à Youtube et Hangouts pour les diffusions en direct et les webinar, et vous pouvez promouvoir les vidéos YouTube, Vine, Vimeo sur Twitter, car les utilisateurs peuvent lire une vidéo directement depuis un tweet, au lieu de cliquer sur le lien pour le regarder dans une nouvelle fenêtre.

S’applique sur :

Facebook (Live), Google+ (Webinars/Hangouts), Instagram (vidéo clips), SnapChat (live streaming), Twitter

Règle n°12. Page Entreprise

Les pages d’entreprise ne sont pas moins importantes que  votre profil. En fait, elles sont un outil gratuit pour que vos fans et les personnes dans votre niche ou industrie soient impliqués dans les mises à jour spécifiques concernant votre blog, à part vous.

Vous pouvez créer une page pour votre entreprise sur Facebook et Google+, et une page d’entreprise sur LinkedIn.

Une page d’entreprise vous permet de :

  • S’engager avec vos abonnés dans des discussions concernant votre contenu
  • Être une ressource précieuse pour vos followers
  • Faire la promotion vos produits et services en bénéficiant de fidèles abonnés
  • Partager toute offre d’emploi ou de collaboration dans votre entreprise
  • Fournir des liens vers votre site Web et générer un trafic social

Rappelez-vous, cependant, qu’une page d’entreprise ne sera utile que si vous la mettez régulièrement à jour et cela d’une manière cohérente, et que le contenu que vous partagez sur votre page doit être axé sur la conversation pour générer du trafic vers votre site Web.

Promouvoir les pages est également importante. Utilisez le système Post Boost et les publicités de Facebook, et profitez de l’option de ciblage offerte par LinkedIn pour atteindre un public spécifique en fonction des données démographiques et d’autres filtres.

Plus de détails sur les annonces dans la Règle n°24.

S’applique sur :

Facebook, Google+, LinkedIn

Règle n°13 : liens d’affiliation (à gérer avec soin)

En mai 2016, Pinterest autorise à nouveau les liens d’affiliation, après avoir en annoncé l’interdiction en Février 2015 pour lutter contre le spam et les abus. Vous pouvez donc aller de l’avant et partager vos liens à nouveau.

Facebook est, pour sa part, totalement clair avec les liens d’affiliation (mais ne vous laissez pas surprendre en publiant du spam dans le journal, des liens trompeurs et des ‘encouragements’ pour des ‘j’aime’ et les repartages, sinon ils vont agir contre), tout comme Instagram (où les liens ne sont pas flagrants, mais ils affichent toujours que les utilisateurs peuvent copier/coller les textes qui leurs intéressent dans leurs navigateurs).

Gardez à l’esprit, cependant, que les médias sociaux, tout comme les moteurs de recherche, font leur propre lutte contre les spams de différentes façons. Si vous voulez donc assurer la sécurité au cas où les règles changeraient à l’avenir, ajoutez une couche de contenu entre le réseau social et votre lien d’affiliation. Ce qui signifie : écrire un article de revue, ajouter des visuels et des témoignages, et promouvoir cet article à la place.

Et si vous envisagez toujours de partager des liens d’affiliation directement sur vos réseaux sociaux (si la plateforme le permet), essayez au moins de les rendre clairsemés et efficaces.

La priorité est d’élaborer une forte communauté autour de votre marque : vos abonnés seront plus sensibles à vos liens à conditions qu’ils connaissent vos valeurs avant tout. Ils seront plus disposés à vous aider avec les achats via affiliation.

Dernière note de (de prudence): toujours, toujours divulguer vos liens d’affiliation. Les règles de la FTC s’appliquent également aux liens d’affiliation, tout comme tout autre forme de lien payant.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, Pinterest, Twitter

Règle n°14 : connexion vers votre blog et autres canaux sociaux

Utilisez votre page sociale pour générer de la notoriété et de l’intérêt pour un autre de vos réseaux avec moins d’outils promotionnels disponibles. Par exemple, vous pouvez utiliser Facebook et Instagram pour promouvoir vos offres SnapChat, sachant que SnapChat supprime tout le contenu après 24 heures de réception.

Cette promotion croisée a son charme et fonctionne. Certaines plateformes, comme Facebook et Twitter, permettent également la connexion d’applications entre réseaux (en utilisant OAuth ou d’autre protocole), ou d’autres genres d’intégration pour publier automatiquement du contenu, donc profiter de l’opportunité.

En ce qui concerne le lien vers votre site ou blog, Instagram ne vous permet qu’un seul lien direct dans votre biographie Instagram et vous auriez l’envie de le combiner avec un appel à l’action fort qui va encourager les utilisateurs à cliquer dessus. Cela veut dire que l’appel à l’action doit être placé à côté du lien (dans la biographie), et qu’un lien générique vers votre page d’accueil n’est pas une bonne idée. Il est préférable de choisir un de vos articles, surtout si vous surveillez l’article avec vos outils d’analyse (ou un service gratuit comme bit.ly).

Mentionnez le lien dans les publications est aussi une bonne idée, même si ce ne sera pas un lien direct, selon les paramètres Instagram.

D’autres réseaux sociaux facilitent la mise en place de liens vers votre site Web ou votre blog, depuis votre profil et vos publications, et vous pouvez essayer un peu pour voir ce qui fonctionne le mieux pour votre entreprise.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter

Règle n°15 : Communautés et groupes

Rejoignez des groupes et des communautés, qui ont au moins 500 membres actifs, mais ceux avec quelques membres aux alentours de 1K sont mieux. Répondez à autant de threads existants que possible.

Recherchez des groupes susceptibles de générer du trafic vers votre profil et votre blog, c’est-à-dire des groupes liés à votre niche ou votre industrie. Vous aurez plus de chance de mettre votre nom devant les bonnes personnes, que ce soit des influenceurs ou des acheteurs potentiels.

Les groupes de Mastermind sont également intéressants pour  partager et obtenir quotidiennement des astuces sur la façon d’améliorer votre blog et vos activités commerciales. De plus, joignez-vous à des séances de questions et réponses liées à votre secteur où vous pourrez partager votre expérience et créer des liens puissants.

Chaque jour, consacrez au moins 10 minutes pour s’engager avec vos communautés, en leurs donnant conseils et soutien lorsqu’ils en auront besoin. Mais il est préférable de s’investir plus en engagement quand vous débutez, en consacrant 30 minutes à une heure par jour. Réduisez progressivement ce temps jusqu’à ce que vous gagniez une autorité que la communauté aime et apprécie.

Attention : évitez l’autopromotion jusqu’à ce que vous fassiez un nom dans la communauté, et quand vous commencez à partager votre propre contenu (en suivant les règles du groupe), faites-le avec modération, ne partagez que du contenu précieux pour les membres du groupe et évitez de vendre directement vos services.

Comme alternative, joignez-vous à des groupes promotionnels spécialement créés pour tous les membres afin de promouvoir le travail de chacun, de participer à des concours et de collaborer de différentes manières pour gagner plus de trafics vers vos blogs. Par exemple, Instagram Posse (plus de 9K membres) est parmi les plus grandes communautés actives de promotion d’Instagram sur Facebook, conçue pour donner aux utilisateurs la possibilité de s’entraider pour gagner plus d’engagements et de followers à travers les Comments Pods,  les 30 jours de défis et de critiques de compte.

Il est quand même préférable de rester prudent avec les exigences et les règles de chaque communauté : par exemple, Instagram Posse a des règles contre l’autopromotion, les demandes « follow me » et les sollicitations du genre commercial. D’autres communautés vont permettre cette autopromotion, mais prenez conscience des règles établies par les administrateurs et suivez-les.

S’applique sur :

Facebook, Google+, LinkedIn

Règle n°16 : offrez à votre audience des tableaux de contenu et groupes pour invités

En plus de rejoindre le groupe des autres, et lorsque vous développez un réseau de centaines ou de milliers d’utilisateurs, vous pouvez alors créer votre propre communauté.

Sur Pinterest, ce sont les Guest Boards, et sur Facebook, les groupes ouverts. Permettez à votre public d’exprimer ses pensées, ses idées et ses suggestions. Plus vous vous impliquez, plus votre audience posera des questions et sera réactives à vos publications.

Il est essentiel que vous vous engagiez activement avec les membres qui rejoignent votre groupe et que vous répondiez à leurs questions en fournissant des informations utiles et précieuses. Des conseils et une expertise qui vous sont propres, et qu’ils ne pourront trouver nul part ailleurs sont encore mieux.

Vous pouvez également utiliser des groupes et des communautés pour promouvoir vos publications de manière croisée, mais veillez à ne pas le faire trop souvent pour éviter de masquer les publications de vos membres et que votre groupe ne soit perçu comme un mur de spam.

S’applique sur :

Facebook, Google+, LinkedIn

Règle n°17 : vos contacts sur les réseaux sociaux

Un réseau social vous donne une option pour regrouper vos contacts dans des catégories personnalisées, des labels ou des listes, alors assurez-vous de profiter pleinement de cette possibilité.

Comment faire ?

Vous pouvez utiliser des cercles sur Google+ pour optimiser vos efforts pour cibler une audience. Mais faites en sorte de ne pas livrer votre guide de marketing de contenu à ceux qui veulent profiter de vos contacts

Sur Twitter, vous pouvez organiser les contacts que vous suivez et ceux qui vous suivent dans des listes et envoyer des tweets ciblés aux membres d’une liste, et pas à une autre.

Facebook permet d’ajouter vos amis aux listes personnalisées, comme cet exemple ci-dessous :

S’applique sur :

Facebook, Google+, Twitter

Règle n°18 : Les Hashtags et les mots-clés

Parfois, les hashtags et les mots-clés se chevauchent, dans le sens où vous pouvez user de vos mots-clés les plus importants comme hashtags dans le corps du texte. Soyez perspicace en les utilisant – les hashtags tendance et à fort trafic – mais évitez de les trop utiliser.

Comment faire ?

Twitter permet d’utiliser les hashtags de façon créatives, les chats Twitter, que vous pouvez utiliser pour interagir avec les utilisateurs actifs de Twitter dans le même secteur que vous. Ils pourront alors générer des contenus de qualité pour vos blogs et rester au courant sur les dernières tendances de l’industrie.

Vous pouvez également créer un mème hashtag ou joindre un hashtag actuellement actif dans votre niche ou industrie. Si vous gérer un groupe sur Facebook, ou si vous êtes très actifs dans un groupe qui permet des mèmes hashtags, assurez-vous de faire passer le mot sur votre mème personnalisé. Cela s’applique également sur les tableaux Pinterest, même si les hashtags ne seront pas cliquables sur les descriptions du forum.

Les hashtags sont incontournables pour les communautés qui sont faciles à rejoindre, et il en existe beaucoup pour les blogueurs. Par exemple : #mondayblogs, #bloggerslife, #problogging, #businessbloggers, #bloggingbootcamp et encore d’autres.

Sur Instagram, les hashtags jouent également un rôle principal. Il vous est possible d’en ajouter jusqu’à 30 dans vos publications. Vous allez alors maximiser votre visibilité, puisque la recherche sur Instagram est entièrement basée sur des hashtags (vous allez ainsi rencontrer des influenceurs dans votre niche sur Instagram). Maintenant, vous êtes convaincu qu’il n’y a pas de marketing sur Instagram sans hashtags.

Astuce : interagissez avec d’autres utilisateurs sur Instagram qui utilisent un hashtag avant de publier votre post l’utilisant. Cela agira mieux pour que vous soyez trouvé et pour établir des relations.

Par ailleurs, essayez d’éviter les hashtags génériques (#voyage, #cuisine, #chat, …), les hashtags indépendants (peu importe s’ils sont populaires, ils ne concernent pas votre marque), et surtout les hashtags avec trop de monde, tout comme vous évitez d’utiliser un mot-clé très prisé pour le référencement. Il est peu probable que vous vous fassiez remarquer dans la foule. Entrez un hashtag dans la case de recherche sur Instagram, et la plateforme vous affichera combien de publications y-a-t-il pour ce hashtag ou mot-clé. Optez pour le hashtag avec pas moins de 1000 publications, mais pas plus de 10K, et assurez-vous de connaitre ce que les utilisateurs publient dans cette rubrique, afin que vos publications puissent également s’y introduire.

En générale, essayez des hashtags populaires, avant de créer votre propre hashtag. Vous pouvez y passer quand vos followers sont de plus en plus nombreux et s’engagent plus, ou au moins incluez votre hashtag avec d’autres qui pourront l’aider à gagner en visibilité.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, Pinterest, Twitter

Règle n°19 : les mentions

Presque toutes les grandes plateformes sociales autorisent la mention dans les commentaires, tweets et publications. Votre réseau sera ainsi notifié et engagé dans votre contenu sans presque aucun effort.

En utilisant des mentions, vous allez “appeler” les utilisateurs vers votre publication et les inviter à y participer.

Comment faire ?

Sur Facebook et LinkedIn, vous pouvez “appeler” les profils et les pages d’entreprise dans les commentaires, les statuts et les discussions, mais non dans les publications sur Pulse (que vous pouvez contourner avec un commentaire sur votre publication Pulse où vous mentionner les sourcess).

Sur Google+, n’oubliez pas de taguer vos cercles et de cocher l’option “Email your Circles” quand vous partagerez le contenu. Cela va les « appeler » pour rejoindre la discussion.

Sur Twitter, vous pouvez commencer à tweeter avec un “@nom_d’utilisateur” et le diffuser sur l’ensemble du réseau. Cela va créer un fil de discussion qui implique plus que votre interlocuteur. Cependant, les réponses aux mentions ne sont toujours visibles que pour ceux qui ont été impliqués dans la conversation. Assurez-vous donc de commencer un nouveau tweet, et de ne pas cliquer sur « répondre » à un tweet d’une autre personne.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Twitter

Règle n°20 : partage d’un contenu déjà populaire

Re-épinglez des images populaires, partagez des publications avec des centaines ou des milliers de commentaires et de ‘j’aime’ sur Facebook, re-tweetez des tweets uniques, partagez du contenu extra et populaire sur votre fil d’actualité LinkedIn.

Autrement dit, rejoignez la discussion et rendez la pertinente.

Recherchez des réseaux sociaux ayant les mots-clés lies à votre niche et choisissez le contenu le plus intéressant ayant le plus d’engagements.

Exemple d’une publication populaire, 31K vues, 1,1 K réaction et 221 partages.

Ajoutez également un commentaire au contenu que vous partagez. Cela précisera à vos contacts la raison pour laquelle vous avez choisi ce contenu spécifique, et pourquoi vous pensez qu’il fallait le partager avec eux.

Enfin, mais pas le moins important, une astuce de ‘vantard’: profitez de l’option de Twitter pour re-tweeter vos propres tweets. Depuis 2016, Twitter a rendu plus facile de relancer un ancien contenu qui reste bon, en le redonnant vie avec les « ego-retweets ». Puisque vous pouvez y ajouter des commentaires, vous pouvez utiliser un appel à l’action supplémentaire pour stimuler l’engagement et les inscriptions.

S’applique sur :

Facebook, Google+, LinkedIn, Pinterest, Twitter

Règle n°21 : soyez convivial et utile, évitez de vous exposer comme un vendeur

Les appels à froid ne sont pas efficaces sur les médias sociaux. Oui, vous pouvez vendre, mais vous perdrez la confiance et les opportunités.

Par contre, avec un contenu authentique et amical, et utile et inspirant  (du fun serait un plus), vous allez gagner.

Faites en sorte de donner aux utilisateurs ce dont ils ont besoin et ce qu’ils veulent voir en premier, et l’auto-promotion en second. Concentrez-vous sur l’élaboration de conversations pertinentes dans votre niche et impliquez la communauté, en abordant des sujets et des angles liés directement à votre blog ou à votre entreprise.

Par ailleurs, n’ayez pas peur d’«étendre» un peu votre contenu: par exemple, si votre site ou votre marque se spécialise dans les jouets éducatifs préscolaires, vous pouvez certainement partager un contenu sur les matériaux d’art et d’artisanat qui respectent l’environnement. Ce sera toujours pertinent pour votre public cible et cela correspond également à l’esprit de votre marque.

Vous pouvez promouvoir vos services, bien sûr, mais avec modération. La règle sur les liens d’affiliation s’applique également ici.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter

Règle n°22 : l’analyse des médias sociaux

Les données Twitter

Gardez à l’esprit que les outils d’analyse fournis gratuitement par les réseaux sociaux peuvent vous aider à bien faire votre travail.

  • Facebook Insights est inclus avec votre page Facebook (https://www.facebook.com/NOMDEVOTREPAGE/insights/). Il vous donne accès à toutes les données sur le trafic et les engagements pour vos publications et ainsi que les statistiques qui peuvent vous aider à améliorer vos contenus partagés et vos campagnes
  • Les données accessibles sur la page de l’entreprise sur LinkedIn. Vous pouvez voir ces statistiques si vous êtes l’administrateur de la page
  • Les données Pinterest : vous pouvez surveiller la croissance des abonnés, leurs impressions, le contenu le plus épinglé et la façon dont votre chaîne se comporte sur Pinterest.
  • Les données Twitter : Aide à mesurer la performance et l’impact de votre profil sur Twitter. Il est disponible à https://analytics.twitter.com/user/NOM_D’UTILISATEUR/home

En outre, le bon vieux Google Analytics peut toujours vous aider.

Sur Instagram, la façon la plus simple de vous aider est de vous inscrire à un compte gratuit sur WEBSTA, une suite complète d’analyses Instagram qui vous permet de comprendre votre communauté et  de trouver de nouveaux utilisateurs à interagir. Il est également possible d’utiliser SimplyMeasured pour avoir un aperçu de votre performance sur Instagram (et sur d’autres réseaux sociaux, y compris Google+).

Pour SnapChat, bien que vous ne puissiez pas collecter de données sur la plateforme, vous pouvez le faire depuis votre site Web. Vous pouvez attribuer un identifiant ou un code à chaque campagne Snapchat : en le surveillant, vous aurez des données utilisables, comme le nombre de clics.

Si vous constatez que le nombre de vos followers et vos taux d’engagement ne progressent pas après 3 à 6 mois depuis que vous avez mis en marche votre stratégie de marketing sur les médias sociaux, n’abandonnez pas. Vous êtes peut-être encore en train de travailler votre propre voix et de publier plus régulièrement. Continuez donc à entretenir la relation avec votre public, à participer à des discussions et des webinar, et à trouver des «tribus» auxquelles vous êtes prêt à contribuer (ou à créer les vôtres).

Sur SnapChat, en particulier, le nombre de followers est une importante donnée marketing à prendre en compte quand vous évaluer les performances de votre marque sur la plateforme. C’est parce que les utilisateurs ont besoin d’un code QR ou un identifiant pour suivre une marque. Chaque abonné vient donc avec une intention, et n’est pas quelqu’un qui vous suit par hasard. En racontant de belles histoires, vous allez gagner de nouveaux followers sur SnapChat.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter

Règle n°23 : boutons de médias sociaux

Les réseaux sociaux, ainsi qu’un certain nombre de plugins pour WordPress et d’autres suites CMS, fournissent aux utilisateurs des codes pour les boutons et les badges à ajouter aux sites Web, que les visiteurs peuvent utiliser pour les suivre ou aimer/promouvoir leur contenu avec un clic sur site.

Ces petits boutons pratiques aident vraiment à promouvoir votre contenu sans effort!

Cependant, soyez prudent lorsque vous demandez des promotions et des ‘j’aime’, surtout sur Facebook. Pour cause, le réseau a mis en place des règles plus strictes depuis 2014 pour lutter contre le spam (et les scams). Votre profil ou votre page pourrait être pénalisé si vous êtes surpris à demander ouvertement des ‘j’aime’, que vous le fassiez directement sur la plateforme ou sur votre site web.

Le moyen le plus sûr pour y parvenir (avec Facebook et avec tous les réseaux) est de rappeler à vos utilisateurs qu’un geste d’appréciation ne vous dérange pas.

S’applique sur :

Facebook, Google+, Instagram, LinkedIn, Pinterest, Twitter

Règle n°24 : annonce et promotion

Si vous n’avez trop de temps et de ressources à réserver au marketing entrant, ou si vous souhaitez atteindre des utilisateurs en dehors de vos cercles et de vos communautés, vous pouvez toujours choisir les annonces.

C’est encore plus vrai pour SnapChat, une plateforme qui nécessite plus de temps et de ressources pour être utilisée comme un atout marketing. Les annonces sont donc une solution beaucoup plus simple pour générer des ventes et du trafic.

Sur SnapChat, utiliser les géo-filtres sur les campagnes publicitaires, est certainement une bonne idée, surtout si vous souhaitez participer à des événements locaux ou à des causes sociales se déroulant pendant une semaine donnée, qui aident à développer la renommée de votre marque et l’intrigue sur vos produits. Au lieu de sponsoriser un événement, les géo-filtres sont peu coûteux, et vous pourrez atteindre le maximum de public cible, à moindre coût.

Sur Pinterest, vous pouvez utiliser les « Promoted Pins » (ciblées par groupe d’annonces). LinkedIn, quant à lui, vous propose des annonces basées sur les centres d’intérêt, les données démographiques et les catégories d’emploi.

Commencez avec une audience restreinte et augmentez progressivement en prêtant attention au succès de vos annonces. C’est un bon moyen de gérer votre budget, car la publicité n’est jamais bon marché. Par ailleurs, augmenter la puissance du trafic de vos publications est une meilleure idée que de commencer à gagner d’engagement avec de nouvelles publications. Vous risquez de ne bénéficier que d’un retour en investissement faible ou nul.

Sur Facebook et LinkedIn, vous pouvez également acheter des publications sponsorisées, et booster vos publications sur Facebook qui sont déjà efficaces. Vous obtiendrez ainsi plus d’engagements et un nombre  de clics plus élevés. Ad Relevancy Score de Facebook vous aidera à mesurer l’efficacité d’une annonce en termes d’interaction avec les utilisateurs (nombre de ‘j’aime’, de commentaires, d’opinions, etc.), afin que vous puissiez budgétiser avec perspicacité le temps et l’argent consacrés à vos campagnes.

Profitez de l’opportunité de partager les publications de votre page Facebook sur votre profil pour les booster gratuitement. Vous gagnerez en portée et en retours, car les publications sur votre profil s’affichent plus souvent dans les journaux de vos amis et abonnés que celles dans vos pages d’entreprise (et vous pouvez également marquer vos amis).

Les recommandations de LinkedIn sont une autre forme de promotion: ce sont essentiellement des critiques de votre professionnalisme et de votre performance qui vous aideront à briller parmi les clients et les autres professionnels. Cependant, les recommandations ne fonctionnent que si elles sont vraies (oui, quelqu’un peut effectivement aller vérifier si ce qui est dit est vrai).

Sur Instagram, avant de décider de dépenser de l’argent sur une annonce habituelle, recherchez des comptes Instagram pour faire de la publicité, booster votre trafic et faire fonctionner votre stratégie de branding. Vous voudrez entrer en contact avec les influenceurs et les petits comptes avec des followers fidèles et actifs. Ainsi, vous êtes sûr d’obtenir un retour sur investissement (communication ciblée).

S’applique sur :

Facebook, Instagram, LinkedIn, Pinterest, SnapChat, Twitter

Outils pour les médias sociaux

Vous n’avez pas à tout faire manuellement. Voici quelques outils que vous jugerez utiles dans le marketing sur les médias sociaux.

Buzzsumo

Cet outil vous aide à trouver des sujets pour le marketing Facebook en se concentrant sur ce qui fonctionne pour votre niche sur le réseau. Pour l’utiliser, il suffit d’entrer des mots-clés et de voir quel contenu a été le mieux performant au cours des derniers mois ou de l’année.

Hootsuite, Buffer, Klout

Planifiez aisément vos publications et obtenez un aperçu de vos statistiques sur les réseaux sociaux. Ainsi, vous saurez à quel moment il convient de publier un nouveau contenu et à quelles partie de votre audience.

Pixabay

Trouver la meilleure image du domaine public, pour vos publications sur les réseaux sociaux peut être difficile. Alors, ce site web ne fournit que des images de licences CC0.

Conclusion

Le marketing des médias sociaux nécessite un effort constant pour suivre les changements dans les médias sociaux, tout comme le référenceur doit rattraper son retard avec les mises à jour des algorithmes des moteurs de recherche et l’évolution des méthodes.

Construire des relations, interagir avec votre public et produire un contenu frais, divertissant et convivial sont toujours les grands gagnants partout et à tout moment. Ce sont des aspects du web qui n’ont jamais changé au fil des ans. Et toujours, ajoutez toujours de la valeur à la conversation.

Cependant, à titre de recommandation : ne vous fiez pas seulement aux réseaux sociaux pour alimenter votre trafic. Vous allez facilement vous effondrer lorsque les règles changent, les fonctionnalités sont remplacées, et les modèles d’entreprise progressent vers une autre chose (comme MySpace et Friendster).

Rappelez-vous qu’un média social est un boîte à outil: vos meilleurs atouts sont vos propres médias c’est-à-dire votre liste de diffusion, votre blog et votre propre communauté (si vous en avez une).

Check Also

Comment utiliser les outils de transparence des annonces Facebook et Twitter

Vous vous demandez à quoi ressemblent les annonces sur les réseaux sociaux de vos concurrents …